L’éducation, clé de voûte du développement durable

Nous y voilà ! Les Objectifs de développement durable sont acquis, 2030 est leur horizon de réalisation. Il n’est plus question de perdre du temps, il faut et faudra les décliner au fil des ans et des contextes. Que cette journée mondiale des enseignant(e)s soit la première occasion de poser les bases de la construction collective d’un espoir mondial.
L’ODD 4 est le nouvel objectif d’éducation, il est au cœur du dispositif global. Où il est question d’une éducation de qualité, inclusive et équitable et de la promotion d’opportunités d’apprentissage du début à la fin de la vie professionnelle.
Centrale par essence, l’éducation est le tronc de l’arbre du développement, si ce tronc est frêle, le développement cassera, n’atteindra pas la cime de ses objectifs partagés. Si le tronc est puissant et ancré, alors, les autres ODD seront basés, « ossaturés », pérennisés.
En premier, l’acteur est l’enseignant, celui par qui l’édifice peut se construire. Il faut assurer le recrutement massif, les besoins mondiaux en professionnels sont estimés à 12.5 millions, uniquement pour le primaire. Et n’oublions pas que la formation de ces éducateurs passe notamment par la coopération internationale qui est non seulement utile mais nécessaire pour assurer le partage des énergies entre le nord et le sud. Les Etats se sont engagés, ils doivent maintenant tenir ces objectifs.
En second lieu, pas d’enseignements sans des moyens matériels et des conditions de qualité. Des normes internationales existent, la liberté académique et l’autonomie professionnelle sont des dogmes indépassables, que chaque Etat doit non seulement protéger mais aussi promouvoir par des actions concrètes. Pays du nord et pays du sud sont égaux devant le risque que chaque recul démocratique fait courir à son peuple, et au premier chef à son éducation. Il n’est point besoin d’aller dans des pays en voie de développement pour constater les dérives, aux Etats-Unis avec le retour des thèses créationnistes dans les écoles, la Hongrie de Viktor Orban et sa réécriture de l’histoire…
Sécuriser les enseignants dans leurs pratiques, les recruter en nombre suffisant, leur offrir des conditions décentes d’exercice et rendre possible le recours à une éducation de qualité tout au long de la vie, voilà des objectifs pour ici et là-bas, des projets à l’échelle de la civilisation.