Budget : courage, audace et cohérence

Alors que les départements doivent faire face à une situation économique sans précédent marquée par une baisse significative des dotations de l’État et une forte augmentation des dépenses sociales, la préparation du budget revêt une importance capitale.

Faire un budget, c’est faire des choix. Des choix audacieux, pour que se concrétisent les projets sur lesquels nous nous sommes engagés vis-à-vis des Audois-es. Des choix courageux, dont témoignent les orientations budgétaires présentées lors de la session du conseil départemental du 11 février. Des choix cohérents avec les priorités que nous nous sommes fixés et les engagements que nous avons pris.

Faire un budget, c’est poser des principes. Ceux qui favoriseront les politiques publiques que nous voulons mener durant les années à venir : rester ambitieux en matière d’investissement pour ne pas « ajouter de la crise à la crise », continuer à accompagner les projets des communes et des intercommunalités dans le respect des prérogatives fixées par la loi NOTRe, conserver une gestion rigoureuse et la maîtrise des dépenses de fonctionnement pour garantir les équilibres financiers.

Dans un monde en crise, enfin, faire un budget, c’est aussi réaffirmer ses engagements politiques : affirmer les valeurs de la République, maintenir les services publics partout et pour tous, préserver le pouvoir d’achat des Audois-es, agir pour l’emploi.

Les orientations budgétaires 2016 s’inscrivent aussi dans des perspectives. Le Département doit, plus que toute autre collectivité anticiper sur les évolutions de la société : vieillissement de la population, enjeux autour de la jeunesse,… Mais surtout, il doit répondre avec pragmatisme aux attentes nées de la réalité quotidienne vécue par les Audois.

Le budget 2016 du Département de l’Aude sera, comme toujours, un budget responsable : la gestion rigoureuse dont nous avons su faire preuve permet aujourd’hui de faire face à la situation. Nous maintiendrons donc nos investissements tout en limitant le recours à l’emprunt.

C’est un budget porteur d’une confiance durable : pour la 5e année consécutive, nous n’augmenterons pas les taux de fiscalité locale.

C’est aussi un budget sobre en fonctionnement. Pour l’ensemble de nos politiques, nous avons poursuivi notre recherche d’optimisation. Cette volonté s’applique également aux ressources humaines de la collectivité. Après avoir stabilisé les effectifs pendant 3 années, nous nous engagerons, pour les 3 années à venir dans une démarche de réduction de ceux-ci. C’est à ces conditions que nous pourrons continuer à garantir la solidarité pour tous sur tous les territoires, à maintenir les investissements indispensables aux Audois-es et que nous préserverons l’avenir de ce département.

Cet avenir passe aussi par une révision des modalités de financement du RSA. Alors que certains alimentent des polémiques stériles et agitent des chiffons rouges autour de ce sujet, ma position est tout à fait claire. C’est celle que j’ai toujours défendue et que je continuerai à défendre dans les discussions qui ont actuellement lieu avec le Premier ministre. Je suis pleinement favorable à la renationalisation du RSA. C’est une question d’égalité. Le financement actuel du RSA pèse de façon tout à fait inéquitable sur les territoires et sur leurs habitants. L’allocation est décidée au plan national, elle doit être gérée au plan national. En revanche, et cela me parait une évidence : les politiques d’insertion doivent continuer à être menées par les Département, au plus près du terrain, des besoins des habitants et des réalités économiques locales.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s