Seniors : une loi qui fait date

1er mars 2016. Ce jour restera pour les personnes âgées en situation de dépendance comme une date importante dans l’évolution de leurs droits. Alors que bien trop souvent nous entendons, ça et là, des plaintes sur la restriction des moyens de la puissance publique, sachons ici souligner l’engagement fort du gouvernement pour une meilleure prise en compte de nos seniors.

En effet, c’est une nouvelle étape, Ô combien importante, que franchit en ce jour l’allocation personnalisée d’autonomie grâce à la revalorisation des plans d’aide pour l’ensemble des bénéficiaires. La mesure est loin d’être anodine puisqu’elle pourra atteindre jusqu’à 400 € par mois pour les personnes en perte d’autonomie très importante, ce qui équivaut à 1 heure d’accompagnement en plus par jour. Pour les personnes en perte d’autonomie importante, l’allocation actuellement perçue sera majoré de 250 € par mois, équivalant environ à 12h d’accompagnement supplémentaires. Enfin, pour les personnes en perte d’autonomie plus faible, elles toucheront entre 100 et 150 € en plus par mois, ce qui correspond à une heure de plus par semaine.

Avec ce nouveau dispositif, basé sur le degré de perte d’autonomie évalué par l’équipe médico-sociale, les personnes âgées seront mieux accompagnées et mieux aidées. Dans le même temps, la dégressivité de la participation financière du bénéficiaire en fonction des ressources et du montant des plans d’aide utilisé permettra de diminuer le « reste à charge », c’est à dire ce qu’il reste à payer par le bénéficiaire une fois que celui-ci a perçu son allocation personnalisée. Combiné à ce qu’il est convenu d’appeler le « droit au répit », c’est à dire à la possibilité pour les aidants familiaux d’être accompagnés financièrement afin de se faire remplacer temporairement, c’est une véritable évolution dans la prise en charge des personnes âgées dépendantes qu’opère ainsi la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement.

Bien évidemment, la mise en œuvre de cette avancée sociale prendra un peu de temps, l’Etat laissant l’année aux départements pour la mettre en place. Il n’en demeure pas moins que tout cela est maintenant « sur les rails » et participe pleinement d’une conception plus solidaire de la société.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s