Des services pour les Audois-es

Quand Manuel Valls nous a rendu visite accompagné des principaux ministres en charge de la ruralité, il a beaucoup été question de l’articulation entre la présence des services à la population et la gestion des espaces ruraux. Parce que sans service, la campagne est un musée que des touristes visitent pour se souvenir de « comment c’était avant », un musée que les habitants désertent faute de pouvoir y trouver un emploi et la vie sociale nécessaire à chacun.

Aujourd’hui, à Sigean, j’ai eu le plaisir d’inaugurer un nouveau Centre médico social, demain ce sera le pole d’échange scolaire de Castelnaudary et jeudi, le second collège de Lézignan. Autant de services que le Département initie, construit, installe et met à disposition du public.

On pourra me rétorquer que ces 3 villes ne sont pas ce que l’on peut appeler de la ruralité et pourtant, l’Aude est un département considéré comme rural, d’un côté à l’autre, avec certes des villes moyennes mais qui n’ont aucune le statut de métropole, – pour les trouver il faut aller à Toulouse ou à Montpellier. Ces villes moyennes structurent le territoire et attirent de nouvelles populations parce qu’elles proposent des emplois, des équipements pour l’éducation des enfants, pour accéder à la culture, au sport…

C’est bien l’autre caractéristique de notre département : rural et attractif.  Et l’ouverture du CMS de Sigean est en ce sens emblématique, tout comme le collège de Lézignan, d’ailleurs. Nous devions apporter une réponse concrète aux besoins nouveaux des populations en croissance. Chaque nouvel habitant, quel qu’il soit, d’où qu’il vienne est un enrichissement par son histoire, même si elle a pu être chaotique, par son expérience, par l’ouverture qu’il induit, par le brassage qu’il va rendre possible. Et nous nous devons de nous adapter à ces arrivées, de leur donner une concrétisation pour qu’elles se passent le mieux possible.

Prenons à bras le corps les critiques que les tenants du repli sur soi voudraient nous asséner comme des vérités. Non, tous les nouveaux arrivants ne sont pas en difficulté. Non, les CMS ne leur sont pas uniquement dédiés. Ce sont avant tout, pour tous, des espaces de solidarité mais aussi de conseils pour les jeunes mamans, pour les adolescents qui cherchent des réponses pratiques, tout comme les personnes âgées. Ce sont foncièrement des lieux de mixité, de contact, des espaces pour solutionner, accompagner, soutenir.

Le Département de l’Aude continue à avancer, quoique l’on en dise ! Il a fait de la solidarité un leitmotiv et de l’aménagement du territoire son outil premier pour justement assurer une solidarité entre les territoires, entre les villes moyennes et le littoral, entre les villes moyennes et leurs arrière-pays. Il a refusé de délaisser, d’abandonner, de segmenter. Et quoi de plus efficace que les services publics pour assurer cette juste répartition sur l’ensemble du territoire, au plus près des populations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s