Du terrain, encore du terrain, en Minervois

Et plus exactement, rendez-vous ce mardi en sud Minervois pour des rencontres avec des acteurs de la vie quotidienne des audois. C’est vraiment le genre de rendez-vous que j’apprécie particulièrement et qui constitue, pour moi, l’une des activités essentielles d’un élu. Je m’y suis toujours astreint et je continue de le faire, avec enthousiasme.

On dit souvent que dans un village, le café est le centre névralgique, le point de rencontres, celui où les amitiés se nouent, les entraides se trouvent, les idées bouillonnent. Alors, c’est avec un vrai plaisir, que je suis allé à la rencontre des animateurs du pôle multiservices de Pouzols Minervois, qui bénéficie du label de Café du terroir. Initié par la mairie, ce « Grains d’ici » comme il est joliment nommé, propose aux habitants tous les services nécessaires à l’animation d’un village : épicerie, dépôt de pain, petite restauration et bar. Mais le café du terroir va plus loin dans la démarche citoyenne, puisqu’il travaille avec les producteurs du coin, en circuits courts, notamment pour le choix des vins, mais pas seulement. Les étals sont remplis de produits locaux et les menus du petit restaurant sentent bon l’authenticité d’une cuisine de terroir. Et pour finir un tableau déjà bien engageant, ce café propose des manifestations culturelles et festives. Ils en ont de la chance à Pouzols !

A Paraza, c’est en mairie que j’ai eu rendez-vous avec le maire et son conseil municipal pour évoquer les (multiples !) projets de la commune, en présence des conseillers départementaux du canton. Il m’a été présenté le projet de nouveau forage pour la commune, dont l’intérêt n’est plus à rappeler puisqu’après un été qui aura été parmi les plus secs de la décennie, la problématique de l’eau est plus que jamais d’actualité dans l’Aude. Lové au bord du Canal du Midi, ce village de 680 habitants a aussi un beau projet d’aménagement de la berge, intégrant l’actuel café du port et proposant un espace convivial et arboré pour les gens de passage et les autochtones.

img_2276
A l’écoute des projets du maire de Paraza, en présence de D-Godefroid et C-Lapalu, les conseillers départementaux

Enfin, la journée de visite s’est achevée à Argeliers avec la visite du chantier du rond-point sur la RD5 mais aussi de la cave coopérative, véritable institution dans le village de Marcelin Albert, figure emblématique de la viticulture méridionale depuis 1907 ! La discussion avec le président et le directeur a été particulièrement instructive pour comprendre les multiples enjeux de la viticulture, tant localement que mondialement, dans un marché sans frontières où la concurrence est autant un facteur de peur qu’une opportunité d’amélioration de nos productions. Force est de constater qu’à Argeliers, le défi de la qualité et de l’export a été relevé avec ambition et efficacité.

Une nouvelle fois, cette demi-journée de visites dans l’un des cantons de notre beau département a permis de constater que le Conseil départemental est présent sur l’ensemble du territoire dans des domaines très variés mais toujours en proximité avec les élus et les habitants. L’Aude se développe, attire et surtout affirme une vitalité indéniable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s