Prendre un bain de France

Plus d’une heure à serrer des mains, à poser pour des photos, à s’enquérir de l’avenir des enfants, voilà comment s’est achevée cette journée présidentielle dans notre département puis en Haute-Garonne. J’ai eu le plaisir d’être présent aux cotés de Francois Hollande, hier, à Castelnaudary et à Ayguesvives. Je retiendrai ce profond décalage entre ce que l’on entend dans les médias du rapport de la France à son président et la réalité de ce que j’ai vu : des femmes et des hommes qui avaient foncièrement envie d’aller au contact de leur président. Et ce matin, je suis heureux de lire cette prise de position de 60 personnalités, qui dans le Journal du dimanche, disent leur rejet de ces campagnes incessantes de dénigrement du Président de la République. A l’heure où à droite, les programmes veulent nous imposer restrictions, punitions et autres mesures de retour en arrière, n’oublions pas tout ce que ce quinquennat nous a apporté comme avancées sociales. Il faudra s’extraire de la critique d’un homme pour entrer dans l’analyse de ses actes. Et François Hollande retrouvera sa légitimité de Président de gauche, une gauche réformatrice et moderne. Légitimité qu’il n’aurait jamais dû perdre.

Mais revenons à sa visite dans le Lauragais, qu’il a souhaité tant il sait que ce coin de France représente le Pays qui avance, qui innove, qui investit pour son avenir. Il a parcouru ces deux France complémentaires, entre le Canal du midi séculaire, témoin de la France historique, patrimoniale, cette France que les touristes viennent chercher et une entreprise spécialiste mondial des appareils connectés, symbole de la France innovante. Au milieu, parce que la Légion étrangère est présente depuis 40 ans à Castelnaudary, il a eu l’occasion de rappeler le rôle de nos forces armées.

Il ne s’agissait pas d’un grand écart mais bien au contraire d’une reconnaissance de la réalité et de la spécificité française. La France est un « vieux pays » pour paraphraser un ancien premier ministre qui a su être au rendez vous de la modernité. La complémentarité fait sa richesse. Dans un discours solennel, salle de l’Orangeraie d’Ayguesvives, il a livré une ode à la France, à toutes les France qu’il avait côtoyées en une après-midi, celle aux racines millénaires, avec ses paysages, ses monuments, son histoire, celle qui innove et met la recherche au centre de ses intérêts, celle qui protège et est au rendez-vous de la défense de la paix partout dans le monde. Une seule et même France, celle des territoires et de la démocratie locale qui permet de mettre à disposition des acteurs économiques, des outils pour aller de l’avant.

Equilibrée et volontariste, voilà la France que ce président a voulu et a salué hier. Nous devons avoir foi en nos capacités, il nous l’a rappelé, entendons-le.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s