Projet d’usine d’enrobage à chaud : le Département se prononce contre

iStock-187021104.jpgLe commissaire enquêteur a rendu un avis négatif sur la création d’une unité d’enrobage à chaud (bitume) par la société Colas Midi-Méditerranée. Cet avis rejoint ma position. En effet après avoir pris connaissance du dossier, j’ai acquis la conviction que cette usine ne devait pas être implantée sur les communes de Lézignan-Corbières et Ferrals-les-Corbières.

Sur le plan économique, tous les professionnels de l’agriculture et du tourisme, se sont alarmés d’une telle implantation, car elle viendrait gravement ternir l’image de la viticulture mais aussi d’une contrée connue pour la beauté de ses paysages et sa nature préservée. Il ne s’agit pas d’opposer des secteurs économiques les uns aux autres mais de refuser des décisions qui viendraient handicaper durablement les vecteurs de développement que sont la viticulture et le tourisme.

Vendanges Domaine Serres-Mazard TalairanPar ailleurs, des doutes subsistent quant aux risques de pollutions diverses que ferait porter une telle infrastructure dans un secteur sensible.

Les habitants ainsi que de nombreuses communes de cette partie du territoire audois ont, eux-aussi, fait part de leurs craintes et de leur refus de voir s’élever cette usine à leurs portes, essentiellement pour les raisons évoquées ci-dessus.

Ainsi, l’implantation de cette usine au centre du département ne comporte aucun avantage réel qui pourrait entraîner le soutien à ce projet. Les élus départementaux voteront contre cette implantation lors du CODERST qui y sera consacré. J’espère que l’Etat suivra cet avis.