André Viola, portrait et parcours

admin-ajaxAndré Viola préside le conseil départemental de l’Aude depuis 2011. Il a été réélu à sa tête en mars 2015.
Il est également chef de file des département de gauche au sein de l’Association des départements.
Fortement attaché à l’accès des habitants aux services, il est chargé des questions d’égalité territoriale au sein du Parti socialiste.
Expert en matière de coopération décentralisée, ce juriste de formation, triathlète et Audois se présente…

Mieux me connaître

Je suis né le 24 mars 1971 à Carcassonne. Je suis marié à Laurence et père de 2 garçons, Alexis, né en 2001 et Thibaud, né en 2007.

MES ÉTUDES

J’ai fait mes études secondaires à Carcassonne, au collège La Conte (Jules-Verne) et au lycée Jules-Fil avant d’entrer à la faculté de droit de Toulouse. J’en suis sorti docteur en droit public, spécialiste de droit constitutionnel avec une thèse sur « La notion de République dans la jurisprudence du Conseil Constitutionnel ». Depuis lors, je suis maître de conférences dans cette même université, fonction que j’exerce encore aujourd’hui.

MON PARCOURS POLITIQUE

Je me suis engagé en politique en 1991, dans les rangs du Mouvement des Jeunes Socialistes pour lutter contre les inégalités et changer les institutions de la 5e République.
Installé sur la commune de Bram depuis 1994, Jacques Cambolive me propose d’intégrer le conseil municipal en 1995.
En 1998, je suis élu plus jeune conseiller régional de Languedoc-Roussillon avant de rejoindre le Conseil Général, en tant qu’élu du canton de Fanjeaux en mars 2001. En accord avec mes convictions et parce que je suis opposé au cumul de mandat, je laisse, la même année, mon mandat de conseiller régional.
C’est en 2001 également que je participe à la création de la Communauté de communes « Piège et Lauragais », communauté que je préside depuis 2008 et qui est devenue depuis la Communauté de communes « Piège, Lauragais et Malepère ».
Maire de Bram de 2003 à mars 2011, je deviens aussi pendant ces années-là vice-président du Conseil Général, d’abord en charge de l’éducation, de la jeunesse, de la culture et des sports avant de mener, sous la houlette du Président Marcel Rainaud, le projet durable des Audois AUDEVANT.
Je lui succède à la Présidence du Conseil Général le 31 mars 2011 et démissionne alors de mon mandat de maire de Bram.

MES RESPONSABILITÉS AU SEIN DU PARTI SOCIALISTE

Au niveau du Parti Socialiste, j’ai occupé différentes fonctions locales et nationales. Secrétaire national au tourisme en 2012, je suis depuis le Congrès de Toulouse délégué national à la coopération décentralisée au niveau de la Fédération Nationale des élus Socialistes et Républicains. J’ai participé très activement à la campagne des présidentielles de 2012 en étant dans le comité de campagne de François Hollande en charge des professions libérales, du commerce, de l’artisanat et du tourisme. Depuis le congrès Poitiers, je suis secrétaire national à l’égalité territoriale. Par ailleurs, je préside le groupe de Gauche de l’Assemblée des départements de France

MON SUJET DE PRéDILECTION

Je suis très impliqué en matière de coopération décentralisée. Président de l’Arc Latin (association des collectivités françaises, espagnoles et italiennes de niveau départemental bordant la Méditerranée) de 2011 à 2014 , je suis aujourd’hui membre du bureau de la Commission Nationale de la Coopération Décentralisée et du Conseil National du Développement et de la Solidarité Internationale.

MES DéFIS PERSONNELS

Parallèlement à mes activités politiques et professionnelles, je suis aussi un fan de sport. Grand amateur de vélo, c’est aujourd’hui à la course à pied que je m’adonne régulièrement. Après avoir bouclé 7 marathons dont celui de Paris, je me suis attaqué aux 100 kilomètres de Millau en septembre 2011 que j’ai terminé en 12h31 minutes.
Cherchant de nouveaux défis, j’ai effectué mon premier triathlon en juillet 2013 (distance sprint) et, en mai 2015, mon premier « Iron man » (consistant à enchaîner 3,8 km de natation 180,2 km de vélo puis un marathon soit 42,195 km de course à pieds), que j’ai bouclé en 13h32.